Le printemps revient

 

 

Peindre des fleurs ... c'est tentant mais ce n'est pas si facile. Heureusement, de grands spécialistes réalisent des démonstrations en ligne et nous pouvons beaucoup apprendre en les regardant travailler. J'ai mis en lien dans cette page, des vidéos de Jean Claude Papeix, Rae Andrews et Fabio Cembranelli dont j'admire beaucoup les aquarelles. Il y a certainement d'autres artistes tout aussi talentueux mais j'ai du choisir pour illustrer mon propos

Si on regarde avec attention leurs œuvres, on y découvre de nombreux points communs..
Quels sont ils ? Je vais essayer de les mettre en évidence.
Lorsque vous aurez bien mémorisé ces critères de réussite, regardez les vidéos et retrouvez ces points communs.

 

I Brillance

Les fleurs nous enchantent par leur fraîcheur. Elles doivent donc être lumineuses. Elles doivent aussi être plus lumineuses que leur environnement.

A_ On joue sur la valeur

La fleur est plus claire que l'environnement. C'est facile avec des fleurs blanches qui ne sont donc pratiquement pas peintes. C'est le blanc du papier qui donnera son éclat à l'aquarelle.


Fabio Cembranelli
   

Fabio Cembranelli

B_ On joue sur la saturation

L'environnement doit être plus terne que la fleur. C'est important dans le cas de fleurs colorées.Les couleurs transparentes et saturées sont à l'honneur pour peindre les fleurs et donnent de beaux dégradés. Les mélanges permettent les tons rompus.

Attention cependant aux couleurs qui teintent le papier, car si on procède à des enlevés, il restera légèrement coloré. Si par endroit, l'on veut des blancs blancs, il ne faut tout simplement pas mettre de peinture sur le papier à ces endroits.

   

C_ On joue sur le contraste

Les parties claires des fleurs seront encore plus claires et le fond par endroit encore plus foncé. On essayera de garder des parties blanches sur les fleurs même si elles sont colorées.

 


Rae Andrews

 

 

L'artiste Fabio Cembranelli propose de nombreuses vidéos sur YouTube. Entre autre, il présente deux techniques différentes pour peindre une rose jaune.

 

https://www.youtube.com/watch?v=3d5o7gJWcn0 une rose jaune N°1

https://www.youtube.com/watch?v=ImsZUNPMRGs une rose jaune N°2

https://www.youtube.com/watch?v=Rlq9sq_Pu9E une anémone blanche

 

II Evanescence

Une fois de plus, il ne faudra pas tout dire, mais focaliser, dans la composition, notre regard sur une fleur ou l'autre. Ce qui implique que certaines fleurs seront floues et pourront se fondre avec le fond. Cela aide à conserver une certaine vie aux fleurs comme si elles se balançaient sous la brise, ou comme un souvenir un peu brumeux.

A_ On évoque seulement quelques fleurs

Sur l'exemple ci-contre, les premières taches colorées destinées à représenter les fleurs floues n'ont pas été mieux définies ultérieurement. Les roses vedettes ont par contre été précisées.

 


Jean Claude Papeix

   

Fabio Cembranelli

B_ On crée quelques évanescences entre la fleur et le fond

Par endroit, la fleur disparaît dans le fond.

   

C_ On crée des liens entre le fond et la fleur

Sur l'exemple ci-contre, la fleur a par endroit exactement les mêmes caractéristiques que le fond.
En effet c'est le fond initial qui colore le pétale. Un négatif léger ultérieur a permis de différencier le pétale du fond.


Le fond peut aussi pénétrer dans la fleur par diffusion.


Rae Andrews
   

Rae Andrews

D_ Que penser du drawing gum ?

Je ne recommande pas son utilisation pour réserver les fleurs de leur environnement car la communication indispensable entre fond et fleur sera beaucoup plus difficile à réaliser. On risque une aquarelle statique et sans vie.

Si Rae Andrews l'utilise, c'est de manière très personnelle . Elle crée alors quelques détails graphiques presque aléatoires. Au final, cela peut donner l'illusion d'une brindilles en plein soleil par exemple ou d'un reflet ponctuel.
En réalité, les fleurs dans la nature se chevauchent, s'entremêlent et donc nécessairement il y aura des ombres portées et des reflets brillants, indépendants de la fleur elle même, qui aideront à donner vie à l'aquarelle.

 

III Négatif

Pour éviter de surcharger la fleur et donc de l'alourdir en lui ôtant sa fraîcheur, on peint autour de la fleur pour la définir. Elle apparaît parce que le fond est plus sombre qu'elle, ou d'une autre couleur.

A_ Le fond définit la fleur

 


Rae Andrews
   

B_ Le danger du négatif

Il est important de ne pas encercler la fleur totalement avec un fond uniforme, même si la photo donne l'impression que la fleur l'est.
L'aquarelliste favorisera plutôt par endroits seulement, l'apparition de la fleur grâce au négatif, tout en laissant l'évanescence s'installer à d'autres, une évanescence dans le clair comme le sombre.

   

C_ Le fond est varié

On varie le fond en valeur, densité, couleur, forme, graphisme. Il faut souvent inventer le fond sans oublier que la fleur doit rester la vedette.

 


Jean Claude Papeix

 

Jean Claude Papeix propose un DVD où il montre sa technique. Il présente ce DVD sur YouTube. On peut aussi y trouver un très grand aperçu de son travail.


https://www.youtube.com/watch?v=RxwKRDZeHE4&t=69s présentation du DVD

https://www.youtube.com/watch?v=C9sKxrMwFkU&t=88s aperçu de l'œuvre

 

 

IV La composition se fait avec le cœur des fleurs

Les problèmes de composition se posent aussi quand on peint des fleurs. On peut baser sa composition sur les cœurs des fleurs puis sur leur inclinaison.

A_ Le croquis préparatoire

Une solution pour anticiper les problèmes consiste à réaliser un croquis préparatoire puis éventuellement un dessin léger sur le papier aquarelle.

Au printemps 2020, nous avons déjà longuement discuté des problèmes liés à la peinture des fleurs et de la nécessité d'anticiper.

http://www.mathilde-arragon-aquarelles.fr/coursmc.htm

   

Rae Andrews

B_ L'aventure organisée

Rae Andrews utilise aussi parfois une autre méthode très personnelle pour démarrer. Elle projette de la peinture en laissant fond et fleur se mélanger mais en conservant de nombreux blancs intéressants. Cette technique encourage la créativité. Les aquarelles obtenues ne sont plus des copies de photos.


Par la suite, si elle improvise pour peindre ses fleurs, elle dit qu'elle est très attentive à la répartition des centres et des directions. Elle a une très grande expérience et improvise donc de manière magistrale. Essayez ! C'est amusant même si les résultats ne seront pas au rendrez-vous et c'est un excellent exercice de lâcher prise.

 

   

C_ Un dernier conseil

Avant de vous lancer dans une œuvre trop complexe, faites vous plaisir en réussissant une fleur et son environnement en essayant d'appliquer les critères de réussites que nous enseignent ces artistes.


Rae Andrews

Rae Andrews

 

https://www.youtube.com/watch?v=_ctLr7Y2Zpw Rae Andrews part à l'aventure
https://www.youtube.com/watch?v=HHCeXZOsIHM toujours l'aventure
https://www.youtube.com/watch?v=Nu0ANB7PHmc peindre des Lys

 

J'attends vos travaux avec impatience

 

 

Mathilde

 

J'ai fait mes devoirs ( !!! ) aujourd'hui et j'ai essayé de mettre en application les critères de réussite dont j'ai parlé ci-dessus. Je vous conseille de passer en revue tous ces critères, une fois votre aquarelle terminée. Cela permet d'évaluer son propre travail.

 

Cependant j'ai peint avec ma méthode habituelle. Personnellement je trouve très déstabilisant de s'approprier la méthode d'un autre artiste. On peut l'essayer car c'est formateur mais souvent on ne réussit pas immédiatement. On peut s'acharner si cette méthode plait beaucoup.
On peut aussi, par la suite, adapter cette méthode à la sienne en complétant ses propres savoirs-faires.

 

 

Brillance
A Les fleurs sont lumineuses. Les valeurs vont du blanc du papier au presque noir.
B J'ai utilisé du bleu phtalo, du bleu cobalt clair, du violet dioxazine et de l'or vert. Ces couleurs appartiennent au pourtour du triangle et sont saturées. Par mélange j'obtiendrai des tons rompus et sombres si nécessaire.

C J'ai forcé le contraste en laissant des parties blanches dans les pétales bleus.

Évanescence
A J'ai essayé de ne pas définir de manière précise toutes les fleurs
B J'ai quelques évanescences entre le fond bleu et certains pétales
C Certains pétales ont la couleur du fond
D Je n'ai pas utilisé de drawing gum

Négatif
A J'ai commencé par peindre le fond, les parties foncées et le ciel ce qui a fait apparaître certaines fleurs
B J'ai essayé de ne pas encercler les fleurs avec la même couleur et la même valeur.
C Le fond n'est pas très varié. Je l'ai animé par les petites fleurs que j'ai obtenues, avec un nouveau négatif pour l'une, par retrait pour une autre et en rajoutant de la gouache blanche teintée pour la troisième. .

Composition
A
Le croquis préparatoire

B Je n'ai pas utilisée la méthode de Rae Andrews. Je l'ai essayé mais ce n'était pas bien concluant !!!
En réalité je n'aime plus peindre sur papier sec par petites surfaces. J'ai donc peint ici sur papier mouillé à cœur et essoré comme j'ai l'habitude de le faire. J'ai commencé par les négatifs très sombres contre les pétales. J'ai étiré les surfaces sombres vers l'extérieur pour obtenir des dégradés. J'ai varié la composition du mélange sombre.

C J'ai commencé par une étude préliminaire simple avant de peindre cette aquarelle.

   

Anne Marie

 

 

 
     
  Domi
     
Marie Ange
 
     
 

Christian

Je ne sais pas si les résultats du concours Watercolor Renaissance m'encourage ou me font perdre confiance !!!

https://www.janinegallizia.com/copie-de-competition

 

Quelle ravissante composition ! Et les fleurs sont joyeuses, pleine de vie.
J'ai augmenté le contraste sur l'original que tu m'as envoyé. C'est peut être un peu violent, car la retouche informatique a agit sur l'ensemble de ton aquarelle. Cependant, ça peut te faire prendre conscience que tu peux augmenter le contraste par endroit pour obtenir un résultat plus vibrant.

 

 

     
Domi
 
     
 

Denise

Après 2 tentatives, j'ai essayé à nouveau en m'inspirant cette fois complètement du modèle. Cette façon de peindre librement m'a beaucoup plu.
A bientôt pour de nouveaux essais !

 

S'il est impossible de faire une copie exacte d'une aquarelle, il est possible de s'en inspirer pour comprendre la technique et l'esprit.
Très joli résultat, frais et élégant.

     

Marie B.

Je travaille beaucoup toute seule en faisant des exercices pris sur des livres.
Je fais des essais de couleur, textures sur petits formats 10 x15 qui me permettent de tester mes couleurs, le travail de l'eau... et me donnent des idées. Un échauffement presque quotidien.

 

On dirait la phase préparatoire de Rae Andrews. Il te reste donc à faire quelques négatifs pour définir ta fleur par endroit. Les négatifs peuvent être de la même teinte (ou d'une teinte voisine car il faut varier) que le fond, par endroit et légers. Petit à petit la fleur prendra du volume et de la force.

Fabio Cembranelli est très délicat quand il construit ses négatifs. Je te conseille de ragrder à nouveau sa vidéo sur l'anémone.

https://www.youtube.com/watch?v=Rlq9sq_Pu9E

 
     

Colette

Je n'arrive pas à adopter cette méthode. Résultat juste bof !
C'est dur d'être seule face à son désir qui n'aboutit pas.

 

 

J'ai augmenté contraste et saturation pour mieux évaluer tes erreurs. Même modifiées, tes fleurs ne sont pas plus lumineuses que le fond qui serait lui le plus saturé. Les fleurs claires n'apparaissent pas grace à quelques négatifs sombres et tu as du cerner le bords des pétales pour voir apparaître les fleurs ce qui les rigidifie. Courage, la frustration peut être motrice ...
     
 

Colette

Suite

 

 

Tu as bien suivi les conseils de Fabio Cembranelli.
Je sens la frustration qui s'envole !!!

     
Marie Ange
 
     
 

Mathilde

 

Une copie libre d'une aquarelle de Rae Andrews

 

     
Audrey
 
     
  Eliane
     
Marie Christine
 
     
  Marie Christine
     
Marie Hélène
 
     
   
     
 

Mathilde

 

Il manque la légerté des fleurs des arbres frutiers. J'ai trop cerné et défini toutes les fleurs. De ce fait on dirait qu'elles sont fausses ...

     

Sylvaine

Les ancolies ont été épargnées de la neige : achetées pour être transplantées dans le jardin, elles ont été oubliées dans le garage .....et ce fut leur chance. Plusieurs tentatives à l'aquarelle, voici la dernière. J'avoue ne pas être très assidue ; le travail en groupe me manque

 

Oui je crois que nos groupes de travail nous manquent à tous et toutes cruellement. Merci de faire vivre nos échanges. Je n'ai jamais essayé les ancolies. Ca n'a pas l'air facile et donc ... tu t'en es pas si mal sortie.

 
     

- un fond un peu trop fantaisiste
- un velouté sur les fleurs totalement absent
- un violet un peu terne (Bleu OM et rose permanent ) mais de tous mes essais, c'est le seul acceptable

Bref ! Je ne suis toujours pas arrivée à styliser le tout pour ne faire ressortir que la couleur ......
Le chemin est semé d'embûches pour arriver à la perfection. Voici mes oeuvres avant qu'elles ne soient mises au rebut !!!

 

Sylvaine

Je te trouve très sévère avec toi même. Entre ton premier essai et le deuxième, il y a toute une évolution quant à la composition, la variété du fond, la fraîcheur des fleurs, l'harmonie des couleurs. J'aime ce fond brun et bleu qui fait ressortir tes pulsatiles.
Sais tu que les fleurs violettes sont parmi les plus difficiles à peindre ? En effet, la couleur violette absorbe presque la totalité de la lumière blanche reçue et donc la teinte parait souvent terne, ce qui est normal d'après les lois de l'optique.

     
 
     
Blanche Odin (1865-1957) extraordinaire aquarelliste du 20 ieme siècle et grande spécialiste de la peinture florale, a comme toi Sylvaine, utilisé des bruns jaune et bleus pour faire ressortir ses fleurs bleu-mauves. Elle rajoute même des citrons jaunes pour apporter la lumière que les fleurs ont absorbées et ainsi créer une composition joyeuse.